Pouilly Fumé

Les vins

Les vins

Nous commercialisons actuellement notre Pouilly Fumé "Domaine de Bel Air" 2015, notre Pouilly Fumé "Cuvée des Acoins" 2014, notre Pouilly Fumé "Cuvée Riquette" 2016 et notre Pouilly sur Loire 2015.

Nos Pouilly sur Loire et nos Pouilly Fumé s’expriment pleinement à une température de dégustation de 10 à 12°C.

Pouilly Fumé

Pourquoi ce nom si insolite de Fumé ?

Le terme " fumé " a deux explications : l'une liée au cépage et l'autre au terroir... Le Pouilly Fumé est issu du "Sauvignon blanc", un cépage dont les grappes sont formées de petits grains, assez serrés. A maturité, ces grains sont recouverts d'une pruine grise, couleur de fumée... ce qui explique pourquoi les vignerons de Pouilly parlent entre eux de « Blanc Fumé » pour désigner le cépage sauvignon ou le vin de Pouilly Fumé. « Blanc Fumé » est d’ailleurs le premier des synonymes reconnu mondialement du Sauvignon.

Le qualificatif « fumé » se rapporte également aux arômes et au bouquet (ou au « fumet ») inégalables et reconnaissables entre tous (le fameux goût de «pierre-à-fusil» qui se dégage du frottement de deux silex), que lui confèrent les terroirs d'exception du Vignoble de Pouilly sur Loire... Des générations de vignerons ont travaillé avant nous pour arriver à cette association parfaite du cépage Sauvignon et du terroir de Pouilly : le Pouilly Fumé, dit « Blanc Fumé de Pouilly ». C’est un vin blanc sec qui développe une complexité aromatique sans égal, accord subtil de fruité, de minéral, de fraîcheur et de finesse.

Nos cuvées de Pouilly Fumé

Domaine de Bel Air
Cuvée classique issue de l’assemblage de nos terroirs qui réalisent ici leur symbiose, modèle de finesse et d’intensité aromatique alliée à une élégante structure toute en fraîcheur et en longueur.
Il accompagnera harmonieusement vos poissons, crustacés, fromages de chèvre et c’est également une excellente mise en bouche en apéritif.

Cuvée des Acoins
Cuvée issue de nos terrains de marnes kimméridgiennes. Il faut savoir l’attendre pour déguster toute sa complexité qui se développe après un long élevage sur lie. On apprécie alors sa rondeur finement équilibrée et ses arômes de fruits et de pierre à fusil inimitables. Elle se mariera délicatement à vos viandes blanches et mettra en valeur votre foie gras.

Cuvée Riquette
Cuvée issue de nos terrains de caillotes (argilo-calcaires ou calcaires de Villiers), elle est précoce et explosive ! D'une grande intensité aromatique, elle révèle très tôt ses notes d'agrumes et de fruits frais dans une harmonie de fraîcheur et de richesse.

Pouilly Fumé 2015 : un millésime riche et élégant

La campagne viticole

L’hiver 2014-2015 est l’un des moins froids depuis cent ans. Après un début d’hiver doux, un cœur d’hiver en février sensiblement plus frais mais sans période de gel, il s’achève par un mois de mars dans les normales saisonnières. Les précipitations hivernales supérieures à la moyenne jusqu’à la fin février contribuent à un bon rechargement hydrique des sols et sous-sols au début du printemps.

Le cycle végétatif démarre avec un léger retard rapidement compensé par des températures très douces à partir du 8 avril. Ces conditions thermiques favorables en avril, associées à un rechargement hydrique correct des sols, ont assuré un débourrement homogène et franc.  L’été avant l’heure perdure, les pluies sont rares et faibles.
La floraison commence la première quinzaine de juin dans des conditions très favorables associant températures légèrement supérieures à la moyenne et faibles précipitations. Les températures quasi caniculaires s’installent dès la première semaine de juillet. Conséquence de cette sécheresse, les premiers symptômes de stress hydrique sont observés mi-juillet sur les parcelles jeunes. Pour les autres, le feuillage vert très pâle trahit un ralentissement de leur développement. 
La véraison démarre début août mais, freinée par les conditions très sèches, elle se fait très lentement. Un épisode pluvieux mi-août vient mettre fin à ce scénario. La véraison se termine alors rapidement. 

Les vendanges

Nou avons donc démarré les vendanges le 9 septembre pour une semaine de vendanges dans d’excellentes conditions.

Notes de dégustation du Pouilly Fumé 2015

Le Pouilly Fumé 2015  est riche et élégant. Il bénéficie d’un bon équilibre grâce de belles notes de fraîcheur.Les arômes sont intenses et complexes, dominés par les fruits à chair blanche (pêche, poire), les fruits exotiques (mangue), avec des nuances d’agrumes et une subtile minéralité. La finale est longue, fruitée et soutenue.

 

Pouilly Fumé 2014 : un millésime de caractère

Le contraste climatique entre les saisons se traduit de façon paradoxale et bienheureuse par un millésime 2014 de grand potentiel. La superbe arrière-saison aussi exceptionnelle qu’inattendue a donné aux vins toutes leurs qualités de finesse et de puissance.

La campagne viticole

Le millésime 2014 est caractérisé par un long cycle végétatif. Une fin d’hiver douce et sèche ont permis le réchauffement précoce des sols et accéléré le départ en végétation. Le débourrement s’est produit dans les premiers jours d’avril. Ensuite, l’année a été fraîche jusqu’à fin août. Malgré un débourrement plutôt précoce, la vigne a donc pris du retard pendant toute la saison. Le retour de la sécheresse fin août a favorisé l’installation d’une contrainte hydrique progressive et modérée et enfin, septembre est heureusement venu transfigurer le millésime : chaleurs sans excès dans la journée, nuits relativement fraîches, sécheresse entrecoupée de rares petites pluies. Ces excellentes conditions climatiques ont permis une maturation lente et optimale. Sous un bel ensoleillement, les journées chaudes ont favorisé l’augmentation des sucres tandis que les nuits fraîches ont préservé le fruité et freiné la diminution de l’acidité qui se trouvait plutôt élevée au départ. Les teneurs en sucres étant partout bonnes, c’est l’acidité et la dégustation des baies qui ont guidé le suivi de la maturation ; il a fallu s’armer de patience pour atteindre le juste niveau. 2014 fait partie de ces années remarquables où sucres et acidités à la fois sont élevés et parfaitement équilibrés. Les arômes logés dans des pellicules saines et épaisses ont aussi évolué dans les meilleures conditions.

Les vendanges

Dans ce contexte et avec un beau temps toujours magistral, nous avions tout intérêt à attendre que les raisins atteignent leur maturité optimale. Nous avons donc démarré le 29 septembre pour une semaine de vendanges dans d’excellentes conditions.

Notes de dégustation du Pouilly Fumé 2014

A l’image des pellicules épaisses des baies, les vins révèlent de la consistance et de la densité. Les acidités restent souvent discrètes au palais car elles sont équilibrées, voire masquées, par la richesse naturelle. Les arômes sont déjà très prometteurs. La finesse et la complexité s’affirment déjà : notes fruitées (poire, pêche,…), nuances de fraîcheur végétale et même déjà, délicates touches minérales. En bouche, l’équilibre gustatif est marqué par la tension. La nervosité souvent appuyée est bien contrebalancée par le charnu, imprimant des sensations de plénitude et de puissance. Avec une finale persistante, les Pouilly Fumé 2014 combinent précocité et un véritable potentiel de garde.

 

POUILLY FUME 2013

Dégustation : Les Pouilly Fumé 2013 sont frais et bien équilibrés. L’expression aromatique est vive et intense. Les nuances de fleurs blanches et d'agrumes prédominent. Elles sont soutenues par de subtiles notes de fruits à chair blanches et de minéralité. D’une grande franchise, les Pouilly Fumé 2013 sont un bel exemple de fraîcheur et de typicité.

La campagne viticole

Année froide, 2013 a été une année tardive. Jusqu’au 10 avril, les températures très inférieures aux normales n’ont permis aucune activité végétative. Le débourrement a eu lieu avec une dizaine de jours de retard. Le froid et l’humidité du printemps ont accru le retard de végétation. Est alors survenue une longue période, du 20 juin à mi-septembre, marquée par de la sécheresse et des températures très élevées en juillet. Les réserves en eau accumulées dans les sols étaient utilisées par la vigne qui, ainsi, ne subissait pas de contrainte hydrique excessive. La saison viticole s’est terminée sur une période plus fraîche .

Les quelques pluies de la deuxième quinzaine de septembre ont accéléré l’accumulation des sucres, tandis qu’en raison de la fraîcheur des températures les acidités totales diminuaient lentement. Le climat doux de fin septembre a relancé la maturation : concentration des sucres, chute des acidités, affinement des arômes.

Les vendanges ont démarré début octobre, une date certes plus tardive que la moyenne décennale, mais pas inhabituelle dans la région, surtout avec un équipement qui permet de vendanger rapidement au moment optimum puis de vinifier dans les meilleures conditions.

A voir également, toutes nos cuvées Pouilly Fumé :

> Pouilly Fumé 2012 : des vins complexes et élégants
> Pouilly Fumé 2011 : un millésime tout en contraste
> Pouilly Fumé 2010 : un grand classique
> Pouilly Fumé 2009 : un millésime riche et harmonieux
> Pouilly Fumé 2008 : de beaux vins expressifs et généreux 
> Pouilly Fumé 2007 : un bel exemple de typicité

Pouilly sur Loire

Petit frère de notre Pouilly Fumé, nous y sommes très attachés : il est simple et charmant, issu du cépage Chasselas qui nous offre dès mi-août ses belles grappes dorées, à croquer sans modération. Vin de soif par excellence, il faut découvrir sa franchise et sa fraîcheur qui illumineront vos entrées et vos coquillages.

Méthode traditionnelle

Notre méthode traditionnelle est élaborée avec notre Pouilly sur Loire. C’est un vin effervescent brut qui s’alliera avec vos desserts pour finir en beauté vos repas.